Coralie

Mariée le 18 Juin 2021

Bonjour Coralie, raconte-nous brièvement votre rencontre et vos fiançailles s’il te plait ?

Avec les années qui passent, je me dis encore plus qu’il n’existe finalement pas de hasard … Parce que dans une vie, nous en avons plusieurs, j’ai rencontré Didier à mon premier mariage. Le temps a passé et avec celui-ci un divorce, pour enfin se revoir à une soirée “les 50 ans de Clair Vivre” (mon école où j’enseignais), où la première phrase qui m’est passée est de lui dire un “vous puez le sexe Mr X”. ET voilà … 🙂
Notre mariage, finalement, n’était pas vraiment prévu, pas vraiment voulu, mais au final un changement de vie radical et nous nous sommes prêtés au jeu du “Vive les mariés”. Je m’étais pourtant juré beaucoup de choses après mon divorce, mais j’aime l’idée que la vie m’offre des souvenirs auxquels je ne m’attendais pas.

Et quel bonheur, de ne pas toujours vouloir tout prévoir à l’avance, cadrer au millimètre près chaque instant de sa vie, donc ni demande pompeuse, un simple “ok pourquoi”.

Si tu devais nous raconter un souvenir précieux de ton mariage en quelques mots, lequel serait-ce ?

Je trouve cette question difficile, je n’ai pas un souvenir précieux car cette journée en soit est mon souvenir précieux, mais disons comme nous avons décidé de quitter BXL pour une nouvelle vie loin du tumulte de la ville, nous avions décidé de réaliser un shooting photo à travers nos endroits préférés de notre capitale en passant par le mont des arts, le sablon, la gare centrale, notre tatoueur … Un bon moment rien qu’à nous deux, où nous nous sommes prêtés au jeu des regards langoureux, des bisous et des poses… pour finir les pieds nus et en feu à marcher le long du palais royal car qu’on se le dise, les escarpins c’est superbe mais WTF ce que ça fait mal au pieds surtout sur les pavés de notre capitale ! 

Quand as-tu su que tu avais trouvé TA robe ?

Après avoir essayé plusieurs robes, toutes belles en soit mais qui manquaient à mes yeux de ce petit truc qui aurait fait pétiller mon regard. J’ai su que j’avais trouvé la robe qui me correspondait, car je me suis dit que dans celle-ci, je me sentais : femme, sexy et pétillante, bien plus sûre de moi et de mes choix qu’à mes 24 ans.

Quel conseil donnerais-tu aux futures mariées qui recherchent encore la leur ?

Ne pas toujours trop se poser de questions, qu’il ne faut pas se fermer à un type de robe, et comme disent les beaux contes de fée : “on peut toujours trouver robe à soi” , tout comme “chaussure à son pied”

As-tu des prestataires à recommander ?

Pour mon bouquet et la couronne, j’ai décidé d’éviter les fleurs qui se fanent et qui restent très éphémères pour un bouquet qui dure dans le temps et pourquoi pas qu’il puisse décorer un intérieur.

Pollen Atelier : fleurs séchées

ps : les chardons séchés sur la couronne ça pique, à éviter 😉

Un photographe fantastique et en plus sympa : Cédric Demeester “Pixced” : pour la petite histoire, je l’ai rencontré à mon premier shooting lorsque j’étais enceinte de mon fils et sa femme était aussi enceinte et nous avions la même gynéco… hasard ou pas !?

Osiam à Evere : un spa privatif trop bien, parfait pour se prélasser après un petit stress à la maison communale et un shooting photo 😉